Ever Dark, Veronica Rossi

cats-cro

Mon Avis:

C’est avec regret que je déposais le 1er tome (Never Sky) de la saga La Série de l’impossible de Veronica Rossi et, un an après, la suite sort enfin. Pour tout dire, c’est avec le même sentiment que je ressors du 2ème tome : Ever Dark, voire même avec plus d’impatience…

Cet opus se révèle très rythmé dans la mesure où plusieurs intrigues s’y mêlent de manière bien orchestrée. L’intrigue principale de la trilogie est bien présente et dès le début de l’histoire, nous retrouvons les personnages quasiment là où nous les avions laissés. Cette fois ci, Aria et Perry ont un même but et, ensemble comme à distance, tentent d’arriver à bout de leur quête. Celle-ci ne manque pas d’obstacles qui se succèdent pour l’un comme pour l’autre et, s’en découlent des sous-intrigues qui rendent leur quête périlleuse de plus belle. Tout cela est narré des deux points de vue des personnages, chacun à tour de rôle et plus d’une fois, à la fin du chapitre de l’un, j’eus envie de sauter les pages pour connaître la suite. Mais cela est juste impossible car même si les deux personnages principaux évoluent séparément à des moments du livre, leurs histoires sont liées à distance.

L’auteur en profite pour nous révéler d’autres aspects de ses personnages et pour les approfondir. Aria et Perry ont beaucoup évolué par rapport au 1er tome et sont davantage responsables, mûrs et courageux, des traits de caractères qui lui sont indispensables pour venir à bout de leurs missions respectives. Or, Perry comme Aria ne manquent pas pour autant de fragilité, les moments de doute se font fréquemment présents et la peur qui les rongent ne s’estompent que difficilement. Leur relation est, quant à elle, approchée avec beaucoup de délicatesse, ne débordant jamais sur l’évolution de l’histoire mais s’y greffant élégamment comme une bouffée d’air ! Lors de ce tome, nous avons également l’occasion de mieux connaître les personnages secondaires tels que Roar,que nous retrouvons avec plaisir, Liv que nous découvrons enfin ainsi que d’autres encore..

Le style de l’auteur est direct, soumis au rythme accéléré de l’intrigue. Les descriptions sont réussies et nous permettent de visualiser clairement le monde créé par Veronica Rossi. D’ailleurs, la construction solide de l’univers et sa description méticuleuse rend le tout très réaliste, voire même possible. Nous y croyons et nous l’appréhendons presque. Voilà un point très fort qui fait le succès des deux tomes.

A la fin de l’histoire, plusieurs questions demeurent encore en suspens, le sort d’Aria et des autres personnages (pour ne pas spoiler), l’histoire de son père, qui arriverait au Calme Bleu? Tout cela me trotte encore la tête et, si le 3ème tome répond à ces questions, je ne doute pas de sa réussite autant que les précédents!

En bref, un tome bien réussi qui me convainc encore mieux que le premier, à découvrir !

Merci énormément aux éditions Nathan qui m’ont permis de découvrir cette trilogie !

Pour avoir plus d’avis, consultez la fiche BBM sur Livraddict !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s